” Codex 632, le secret de Christophe Colomb ” de José Rodriguez DOS SANTOS

 

Qui n’a pas de souvenir de l’école primaire : 1492, découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Décidément l’école nous a enseigné de nombreuses farces. J.R. Rodriguez nous entraîne cette fois sur les traces de cette légende. Il s’appuie pour ça sur de nombreux témoignages historiques toujours mêlés à une partie romancée. 

Christophe Colomb, navigateur espagnol d’origine gênoise? Que néni. A la lecture de nombreux documents on en retient finalement qu’il est un juif portugais né à Cuba au sud du Portugal. Il s’est réfugié en Espagne, notamment à Séville pour fuir les mesures de rétorsion dont il faisait l’objet au Portugal pour avoir participé à un complot visant à éliminer le roi Jean II, roi du Portugal. 

Vinrent ensuite de multiples manœuvres politiques entre les 2 pays voisins. En fait les portugais auraient imaginés cette découverte vers l’Ouest pour détourner les Rois catholiques (Espagne) de la route des Indes. Le mérite de la découverte des Amériques en reviendrait au Vikings!

Les surprises ne s’arrêtent pas là lorsque l’on découvre que le jour du départ de la flotte de Christophe Colomb – composée de nombreux juifs – du port de Palos de la Frontera au Sud de l’Andalousie correspond au jour de l’application du décret visant à l’expulsion des juifs d’Espagne. Tout au long de ces derniers siècles de nombreux ouvrages falsifiés ont vu le jour. Nous apprenons aussi que Christophe est toujours resté mystérieux quant à ses origines, préférant laisser la rumeur faire de lui un génois d’origine. Un homonyme, tisserand de son métier a réellement existé dans cette ville. Tout le monde s’en trouvait satisfait, le peuple de Gènes pour la gloire et Christophe Colomb (de son vrai nom Salvador Gonsalves Zarco) pour cacher ses origines juives d’une part et pour échapper aux poursuites du souverain portugais.