Quid de la robotique

La lecture de “L’intelligence artificielle” n’existe pas” de Luc Julia m’a inspiré la réflexion suivante.

 

Nombre d’entre nous s’estiment dépassés par le modernisme, par la prolifération d’objets “connectés”, etc.

 

Ne perdons jamais de vue que tous ces objets destinés avant tout à nous faciliter la vie, ne fonctionne qu’à base de 0 et de 1. Ce sont avant tout des objets binaires du plus simple au plus sophistiqué. N’oublions pas qu’un avion est guidé par ce processus au décollage, à l’atterrissage et en vol; mais il y a toujours un pilote humain ou deux. Tout simplement parce qu’un homme avec son intelligence a décidé et conçu ce que l’aéronef devait faire.

Un aspect plus négatif de cette utilisation sont les drones militaires. Si aujourd’hui ces appareils font des ravages auprès de la population civile dans certaines zones de notre planète (les plus défavorisées). ils le font certes sans la présence visible de l’homme. Toutefois n’oublions pas qu’il ne sont en aucun cas décisionnaires de leur triste vocation. C’est bel et bien l’homme qui pilote et décide.

 

C’est ici qu’entre en jeu la programmation qui permet d’harmoniser tous ces composants binaires et qui peut leur donner l’illusion d’avoir une pensée.

L’I.A. (Intelligence Artificielle) n’est et ne sera qu’un assistant à notre intelligence. Toutefois ne prenons pas le risque de “nous laisser embrumer” par cette technologie qu’il est nécessaire aujourd’hui de maîtriser sinon de s’en accommoder. Nous ne reviendrons pas en arrière. 

Tous les appareils qui sont sensés nous faciliter la vie, depuis la machine à laver jusqu’au plus sophistiqué des smartphones en passant par la calculette ou le micro-ondes font partie de cette I.A.

L’auteur préfère parler d’Intelligence Assistée ce qui me semble beaucoup mieux adapté.