Alain LE GUEN

Quid de la robotique

La lecture de “L’intelligence artificielle” n’existe pas” de Luc Julia m’a inspiré la réflexion suivante.

 

Nombre d’entre nous s’estiment dépassés par le modernisme, par la prolifération d’objets “connectés”, etc.

 

Ne perdons jamais de vue que tous ces objets destinés avant tout à nous faciliter la vie, ne fonctionne qu’à base de 0 et de 1. Ce sont avant tout des objets binaires du plus simple au plus sophistiqué. N’oublions pas qu’un avion est guidé par ce processus au décollage, à l’atterrissage et en vol; mais il y a toujours un pilote humain ou deux. Tout simplement parce qu’un homme avec son intelligence a décidé et conçu ce que l’aéronef devait faire.

Un aspect plus négatif de cette utilisation sont les drones militaires. Si aujourd’hui ces appareils font des ravages auprès de la population civile dans certaines zones de notre planète (les plus défavorisées). ils le font certes sans la présence visible de l’homme. Toutefois n’oublions pas qu’il ne sont en aucun cas décisionnaires de leur triste vocation. C’est bel et bien l’homme qui pilote et décide.

 

C’est ici qu’entre en jeu la programmation qui permet d’harmoniser tous ces composants binaires et qui peut leur donner l’illusion d’avoir une pensée.

L’I.A. (Intelligence Artificielle) n’est et ne sera qu’un assistant à notre intelligence. Toutefois ne prenons pas le risque de “nous laisser embrumer” par cette technologie qu’il est nécessaire aujourd’hui de maîtriser sinon de s’en accommoder. Nous ne reviendrons pas en arrière. 

Tous les appareils qui sont sensés nous faciliter la vie, depuis la machine à laver jusqu’au plus sophistiqué des smartphones en passant par la calculette ou le micro-ondes font partie de cette I.A.

L’auteur préfère parler d’Intelligence Assistée ce qui me semble beaucoup mieux adapté.

 

 

Samos, l’Ile

Samos est une île grecque située dans la partie orientale de la mer Égée, séparée de la Turquie par le détroit de Mycale, large de 1,6 km. Le mathématicien Pythagore et le philosophe Épicure y sont nés, et l’île est connue pour sa production de muscat. Sur la côte sud-est se trouvent les vestiges de l’ancien port de Pythagoréion, notamment le tunnel (ou aqueduc) d’Eupalinos datant du VIe siècle av. J.-C.

Agence 42 de François Rochet

 

Premier livre de François Rochet…

Quand le monde virtuel s’invite dans le monde réel ! Noah a créé un nouveau jeu vidéo en réseau, où l’intelligence artificielle guide la construction des personnages. Julia, Johanna, Alex et Harry en sont les beta-testeurs. Et soudain, tout dérape! Où est la réalité? Où est la fiction? Ces questions vous tiendront en haleine jusqu’à la fin!
Ce genre de bouquin, de fiction-anticipation, n’est vraiment pas ma tasse de thé. Pourtant j’ai lu celui-là d’une traite ; un gage de qualité, non ? Pour être précis, ce sont plus le scénario, sa construction et sa conduite, qui m’ont captivés. On verra ce que donne la suite…
Il faut quand même que je reconnaisse que l’auteur sait particulièrement bien brouiller les pistes : les personnages du jeu sont plus réalistes que nécessaire, tandis que les joueurs tombent dans un idéalisme un peu déroutant.

Extrait de Babelio et partagé.

 

Au diapason du coeur et de l’esprit

D’amour le soleil comble le ciel et la terre.

L’olivier persistant et vertueux raconte l’origine du temps biblique. Le mimosa jaune citron frise les champs de lavande résistants, debout sur leur tige brunie, bientôt en épi mauve à l’aube, puis d’un violet vif quand jaillit et rebondit la pleine lumière de ce site du sud où blanchissent les amandiers.

L’instrument et la voix font l’unité de la musique au diapason avec le monde inspiré par son quatuor de saisons.

La science des couleurs travaille les harmonies des bourgeons de chaque fleur de chaque plante, et l’élan rythmique de leur éclosion successive, sur l’archet du temps décompté, en phase avec la fugue des cours d’eau aux effluves pétillantes.

L’humanité partage ces gerbes d’éclats chatoyantes qui foisonnent, livrées à la nature de continent en continent. Ce spectacle en joie, communicatif par le corps et les yeux, est fêté.

Un feu d’artifice qui mêle le naturel, ponctue et traduit cet émerveillement spontané de l’univers et des hommes par un ruissellement de musique haute en colorature sur le firmament du jour rendu à la nuit coulissante.

C’est dans cet état d’esprit qu’au petit matin, j’ai croisé la lune à la loge de son dernier quartier qui, d’un hochement de tête, m’a fait le passage d’un beau jour en plein réveil. Un cliché en témoigne.

J’y ai vu et ressenti l’instantané d’un bonheur furtif comme un clin d’œil ouvert au temps arrêté dans la foulée de ma pensée en marche remontée au tic-tac de la vie.

Jean-Marie Sammut  

A propos de “dans la tête de Xi Jinping”

J’ai regardé avec intérêt Xi Jinping. I est vrai que je ne suis pas familier avec la culture asiatique, je le suis plus avec la culture occidentale, et pour cause.

J’ai beaucoup lu et regardé (pas assez sans doute) des documentaires sur l’Occident (Europe et Amérique). Notamment une série de 6 Dvd produit par Arte (https://boutique.arte.tv/detail/capitalisme_serie). C’est une étude assez poussée sur le Capitalisme, d’où son nom et un peu le Communisme et le Marxisme. J’ai pu y faire la connaissance d’Adam Smith qui vivait au 18è siècle et qui est considéré comme le père du capitalisme. Il a entre-autre écrit « La richesse des nations » qui est toujours le livre de chevet de nos énarques actuels (ça fait peur). C’était un économiste/philosophe écossais qui a écrit sur l’Angleterre miséreuse de l’époque en essayant d’apporter des solutions (rien à voir avec le capitalisme actuel).

Et puis il y a nos « Amis Américains » qui se plaisent à vouloir diriger le monde au profit des intérêts de quelques Nantis. La CIA, l’Agence comme ils disent est un état dans l’état qui échappe (ait) le plus souvent au gouvernement américain qui est à l’origine de la plupart des guerres dans le monde et de multiples assassinats. Kennedy a tenté de s’y opposer en virant le directeur de l’Agence peu de temps avant sa mort ?

Au moment de la prohibition (1920), le Gouvernement américain n’a rien trouvé de mieux que d’empoisonner l’alcool ce qui entraina la mort de dizaine de milliers de personnes (Quid des droits de l’homme ?).

A partir de Mac Carthy à peu près la même époque, ils se sont focalisé sur les communistes à raison et souvent à tort. Ils s’en sont servis de prétexte pour toutes les exactions qu’ils ont pu commettre (Martin Luther, Kennedy, etc.). La guerre du Vietnam je regarde aussi un documentaire américain de plusieurs heures qui illustre ça. Durant toute la guerre les dirigeants après Kennedy, Johnson en premier on menti comme des enfants aux Américains et au monde. Affirmant qu’il n’y avait pas de GI au Vietnam alors qu’il y avait déjà des centaines de morts par exemple.

Les Américains sont partout, ils « encerclent » militairement la Chine, aussi ils ont peur qu’elle fasse de même.

Passons à la France et à la France-Afrique depuis De Gaule. Qu’avons-nous fait dans ce continent sinon mettre en place tous les dictateurs (Quid des droits de l’homme ?) afin de s’assurer de pouvoir exploiter toutes les richesses du sous-sol et laisser les ethnies s’entre tuer. Nous devons d’ailleurs maintenant rendre des comptes sur les massacres au Rwanda (https://fr.wikipedia.org/wiki/Rôle_de_la_France_dans_le_génocide_des_Tutsi_au_Rwanda).

Même nos amis Belges ont eu un comportement pas très top au Congo belge (Zaïre je crois).

Pour en revenir aux Chinois, ce « pauvre » Xi Jinping bien sûr bafoue les droits de l’homme, veut commercer avec l’Afrique, installe un port à Djibouti où par ailleurs toutes les autres grandes nations sont déjà installées. Pourquoi pas eux ?

Bien sûr ont peu voir les défilés militaires en Russie ou en Chine qui font froid dans le dos. Les Occidentaux sont plus subtiles, ils emploient des drones pour cibler les terroristes paraît il. « Une organisation britannique, le Bureau of Investigative Journalism, avance un chiffre plus élevé: entre 2.627 et 3.457 morts, dont 475 à 900 civils. Cf Le Figaro» au Pakistan seulement. Et je ne parle pas du Yemen.

Je sais bien sûr qu’il y a les gentils et les méchants, devinez qui est qui. Encore aujourd’hui lorsque je discute avec des gens, à bout d’argument ils me disent que je suis communiste (ce qui pour eux équivaut à une insulte). Je ne l’ai jamais été et ne suis pas plus admiratif du communiste que du capitalisme. Je me considère comme un citoyen du monde et j’espère avoir assez de recul pour ne pas me laisser embrigader par un quelconque mouvement.

Ceci dit je hais les politiciens (professionnels) de tous bords. J’avais une certaine sympathie pour « José Mujica » en Uruguay.

En résumé, je pense que les Chinois aujourd’hui, font ce que toutes les Nations capitalistes font déjà, mais nous n’y étions pas habitués. Alors voir Xi Jinping et ses ambitions hégémoniques, pour moi ça en fait un de plus…

Joyeuses fêtes de fin d’année…

Les 10 stratégies de manipulation de masse, selon Noam Chomsky

Ce texte est tiré du site “nospensees.fr”

Noam Chomsky est l’un des intellectuels les plus respectés au monde. Ce penseur américain a été considéré comme le plus important de l’époque contemporaine par le New York Times. L’une de ses principales contributions est d’avoir proposé et analysé les stratégies de manipulation de masse qui existent aujourd’hui dans le monde.

Noam Chomsky est connu en tant que linguiste, mais également comme philosophe et politologue. Il est par ailleurs devenu l’un des principaux activistes des causes libertaires. Ses écrits ont circulé dans le monde entier et ne cessent de surprendre les lecteurs.

« Comment se fait-il que nous disposions d’autant d’informations, mais nous sachions si peu ? »

-Noam Chomsky-

Chomsky a élaboré un texte didactique dans lequel il synthétise les stratégies de manipulation de masse. Ses réflexions sur ce sujet sont profondes et complexes. Cependant, à des fins didactiques, il en fit un résumé dans des principes simples et accessibles à tous.

Selon Chomsky, la plus récurrente des stratégies de manipulation de masse est la distraction. Il s’agit essentiellement de diriger l’attention du public vers des sujets non pertinents ou banals. De cette façon, ils gardent l’esprit des individus occupé.

Ils submergent la population d’informations afin de distraire les personnes. Il est par exemple donné une haute importance aux événements sportifs. Il en va de même pour les spectacles, les curiosités, etc. Cela à pour conséquence que les personnes perdent de vue leurs problèmes .

2. Problème – Réaction – Solution

Le pouvoir cesse parfois délibérément de traiter ou traite de manière déficiente certaines réalités. Ils présentent les choses aux citoyens comme un problème exigeant une solution externe. Ils proposent eux-mêmes la solution.

Il s’agit de l’une des stratégies de manipulation de masse destinée à prendre des décisions impopulaires. Par exemple, lorsqu’ils veulent privatiser une entreprise publique et diminuer intentionnellement ses services. En fin de compte, cela permet de justifier la vente.

3. La gradualité

Il s’agit d’une autre de ces stratégies de manipulation de masse destinées à introduire des mesures que les personnes n’accepteraient généralement pas. Elle consiste à les appliquer peu à peu, de manière à les rendre pratiquement imperceptibles .

C’est ce qui s’est passé, par exemple, avec la réduction des droits du travail. Des mesures ou des formes de travail ont été mises en oeuvre dans différentes sociétés, lesquelles ont fini par présenter comme normal le fait qu’un employé ne bénéficie d’aucune garantie de sécurité sociale.

4. Différer

Cette stratégie consiste à faire croire aux citoyens qu’une mesure est temporairement préjudiciable, mais qu’à l’avenir elle peut apporter de grands bénéfices à l’ensemble de la société et, bien évidemment, aux individus.

L’objectif est que les personnes s’habituent à la mesure et ne la rejettent pas, en pensant au supposé progrès qu’elle apportera demain. Lorsque se présente le moment de faire passer la mesure, l’effet de la « normalisation » a déjà fonctionné et les personnes ne protestent pas alors même que les avantages promis n’arrivent pas.

5. Infantiliser le public

Beaucoup de messages télévisés, en particulier publicitéstendent à parler au public comme s’ils s’agissait d’enfants. Ils utilisent des gestes, des mots et des attitudes qui sont conciliants et imprégnés d’une certaine naïveté.

L’objectif est de surmonter les résistances des individus. Il s’agit de l’une des stratégies de manipulation de masse qui cherche à neutraliser le sens critique de la population. Les politiciens emploient également ces tactiques, se montrant parfois comme des figures paternelles.

6. Recourir aux émotions

Les messages qui sont conçus à partir du pouvoir n’ont pas pour objectif l’esprit critique des individus. Ce qu’ils cherchent principalement est de générer des émotions et atteindre l’inconscient des individus. Par conséquent, beaucoup de ces messages sont remplis d’émotivité.

Le but de ceci est de créer une sorte de « court-circuit » avec la part la plus rationnelle de l’individu. Le contenu global du message est capturé grâce aux émotions, non ses éléments spécifiques. La capacité critique s’en trouve dès lors neutralisée.

7. Créer des publics ignorants

Garder les personnes dans l’ignorance est l’un des objectifs du pouvoir. L’ignorance signifie ne pas donner aux personnes les outils nécessaires pour qu’elles puissent analyser la réalité par elles-mêmes. Leur présenter des données anecdotiques, mais ne pas les laisser connaître les structures internes des faits.

Maintenir dans l’ignorance permet également de ne pas mettre l’accent sur l’éducation. Favoriser un large fossé entre la qualité de l’éducation privée et l’éducation publique. Endormir la curiosité pour le savoir et accorder peu de valeur aux produits de l’intelligence.

8. Promouvoir des publics complaisants

La plupart des modes et des tendances ne sont pas créées spontanément. Elles sont presque toujours induites et promues à partir d’un centre de pouvoir qui exerce son influence pour créer des vagues massives de goûts, d’intérêts ou d’opinions.

Les médias promeuvent généralement certaines modes et tendances, la plupart d’entre elles tournant autour de modes de vie ridicules, superflus ou même stupides. Ils persuadent les personnes que se comporter de telle manière est « ce qui est à la mode ».

9. Renforcement de l’auto-culpabilité

Une autre stratégie de manipulation de masse consiste à faire croire aux individus qu’ils sont seuls responsables de leurs problèmes. Toute chose négative qui leur arrive ne dépend que d’eux-mêmes. Ils sont dès lors amenés à croire que l’environnement est parfait et que si une défaillance se produit, elle est de la responsabilité de l’individu.

Par conséquent, les personnes finissent par essayer de s’intégrer dans leur environnement et par se sentir coupables de ne pas y parvenir complètement. Elles déplacent l’indignation que le système pourrait leur causer vers une culpabilisation permanente d’elles-mêmes .

10. Une connaissance approfondie de l’être humain

Au cours des dernières décennies, la science a réussi à collecter une quantité impressionnante de connaissances sur la biologie et la psychologie des êtres humains. Cependant, tout ce patrimoine n’est pas accessible à plupart des personnes.

Seul un minimum d’informations est disponible pour le public. Pendant ce temps, les élites disposent de toutes ces connaissances et les utilisent à leur convenance. Une fois de plus, il devient clair que l’ignorance facilite l’action du pouvoir sur la société.

Toutes ces stratégies de manipulation de masse visent à maintenir le monde comme il convient aux plus puissants. Bloquer la capacité critique et l’autonomie de la plupart des personnes. Cependant, il dépend également de nous de nous laisser manipuler passivement, ou d’offrir une résistance autant que faire se peut.

Les techniques de manipulation : être aimé ou être détesté ?

Les techniques de manipulation : être aimé ou être détesté ? beaucoup plus simple qu’il n’y paraît. Un regard, un geste ou quelques mots peuvent suffire pour qu’une autre personne se mette à notre disposition. Cependant, la manipulation peut également être exercée en alimentant la peur ou en échangeant des faveurs. Il existe de nombreuses techniques de manipulation pour cela.

“Jusqu’où s’arrêteront-ils…”

Les peuples ont décidément la mémoire bien courte. L’histoire éternellement se répétera donc?

Traduction française à la suite…

 

Carta abierta de Manuel Castells a los intelectuales del mundo

Amigos intelectuales comprometidos con la democracia:
Brasil esta en peligro. Y con Brasil el mundo. Porque despues de la eleccion de Trump, de la toma del poder por un gobierno neo-fascista en Italia y por el ascenso del neonazismo en Europa, Brasil puede elegir presidente a un fascista, defensor de la dictadura militar, misogino, sexista, racista y xenofobo, que ha obtenido 46% en la primera vuelta de las elecciones presidenciales. Poco importa quien sea su oponente. Fernando Haddad, la unica alternativa posible, es un academico respetable y moderado, candidato por el PT, un partido hoy dia desprestigiado por haber participado en la corrupcion generalizada del sistema polico brasileno. Pero la cuestion no es el PT, sino una presidencia de un Bolsonaro capaz de decir a una diputada, en publico, que “no merece ser violada por el”. O que el problema con la Dictadura no fue la tortura sino que no matara en lugar de torturar. En una situacion asi, ningun intelectual, ningun democrata, ninguna persona responsable del mundo en que vivimos, podemos quedarnos indiferentes. Yo no represento a nadie mas que a mi mismo. Ni apoyo a ningun partido. Simplemente, creo que es un caso de defensa de la humanidad, porque si Brasil, el pais decisivo de America Latina, cae en manos de este deleznable y peligroso personaje, y de los poderes facticos que los apoyan, los hermanos Koch entre otros, nos habremos precipitado aun mas bajo en la desintegracion del orden moral y social del planeta a la que estamos asistiendo. Por eso les escribo a todos ustedes, a los que conozco y a los que me gustaria conocer. No para que suscriban esta carta como si fuera un manifiesto al dictado de politicos. Sino para pedirles que cada uno haga conocer publicamente y en terminos personales su peticion para una active participacion en la segunda vuelta de las elecciones presidenciales, el 28 de octubre, y nuestro apoyo a un voto contra Bolsonaro, argumentandolo segun lo que cada uno piense, y difundiendo su carta por sus canales personales, redes sociales, medios de comunicacion, contactos politicos, cualquier formato que difunda nuestra protesta contra la eleccion del fascismo en Brasil. Muchos de nosotros tenemos contactos en Brasil, o tenemos contactos que tienen contactos. Contactemoslos. Un what’s app es suficiente, o una llamada telefonica personal. No nos hace falta un #. Somos personas, miles, potencialmente hablando a millones, en el mundo y en Brasil Y porque a lo largo de nuestra vida hemos adquirido con nuestra lucha e integridad, una cierta autoridad moral, utilicemosla en este momento antes que sea demasiado tarde.
Yo lo voy a hacer, lo estoy haciendo. Y simplemente ruego que cada una/uno haga lo que pueda.

Manuel Castells


 

Lettre ouverte de Manuel Castells aux intellectuels du monde

Des amis intellectuels attachés à la démocratie:

Le Brésil est en danger. Et avec le Brésil le monde. Après l’élection de Trump, la prise du pouvoir par un gouvernement néo-fasciste en Italie et la montée du néo-nazisme en Europe, le Brésil peut élire un président fasciste, défenseur de la dictature militaire, misogyne, sexiste, raciste et xénophobe, qui a obtenu 46% des voix au premier tour de l’élection présidentielle. Peu importe qui est votre adversaire. Fernando Haddad, la seule alternative possible, est un candidat académique respectable et modéré du PT, un parti aujourd’hui discrédité pour avoir participé à la corruption généralisée du système politique brésilien. Mais l’enjeu n’est pas le PT, mais la présidence d’un Bolsonaro capable de dire en public à un député qu’elle « ne mérite pas d’être violé par lui ». Ou que le problème de la dictature n’était pas la torture, mais qu’il ne tuait pas au lieu de la torture.

Dans une telle situation, aucun intellectuel, aucun démocrate, aucun responsable du monde dans lequel nous vivons ne peut rester indifférent. Je ne représente personne d’autre que moi-même. Je ne soutiens aucun parti. Simplement, je pense que c’est un cas de défense de l’humanité, parce que si le Brésil, pays décisif de l’Amérique latine, tombe entre les mains de ce personnage méprisable et dangereux, et des pouvoirs factuels qui les soutiennent, des frères Koch entre autres, nous nous aurons précipité encore plus bas dans la désintégration de l’ordre moral et social de la planète à laquelle nous assistons. C’est pourquoi je vous écris à tous, à ceux que je connais et à ceux que j’aimerais rencontrer. Ce n’est pas pour qu’ils souscrivent à cette lettre comme s’il s’agissait d’un manifeste des diktats des politiciens. Mais demander à chacun de faire publiquement et à titre personnel sa demande de participation active au deuxième tour de l’élection présidentielle, le 28 octobre, et notre soutien à un vote contre Bolsonaro, en argumentant selon ce que chacun pense, et diffuser cette lettre par ses canaux personnels, ses réseaux sociaux, ses médias, ses contacts politiques, n’importe quel format diffusant notre protestation contre l’élection du fascisme au Brésil.

Beaucoup d’entre nous ont des contacts au Brésil ou ont des contacts qui ont des contacts. Contactons-les, une application suffit ou un appel personnel. Nous n’avons pas besoin d’un #. Nous sommes des milliers de personnes, parlant potentiellement à des millions de personnes, dans le monde et au Brésil, et parce que, tout au long de notre vie, nous avons acquis, avec notre lutte et notre intégrité, une certaine autorité morale, utilisons-la maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

Je vais le faire, je le fais. Et je prie juste pour que chacun fasse ce qu’il peut.

Manuel Castells

Hommage à la nature

–—————— Jean-Marie SAMMUT ——————
Né le 15 août 1947 à Bône (Annaba) en Algérie • Retraité du Ministère de la Justice • Médaille de bronze en 1986 et texte publié par l’Institut Académique de Paris ; Un texte publié sur concours en 1995 par la Fédération Française de Randonnée dans le recueil Un chemin et une histoire • Mérite poétique en 2011, 2013, 2014, 2015 et textes publiés par l’Institut Académique de Littérature Francophone à Bayonne ; Textes sélectionnés et publiés en 2011 et 2012 par les Éditions du Bord du Lot ; Textes sélectionnés et publiés en 2015, 2016 et 2017 dans l’anthologie poétique de Flammes Vives ; Texte sélectionné et publié en 2015 dans l’ouvrage Les plumes qu’on assassine de Flammes Vives • Amateur d’acrostiches • Possède deux respirations : la poésie et le chant choral (répertoire classique et contemporain) • « La poésie est à l’esprit ce que l’amour est au corps ».


HOMMAGE À LA NATURE

Hier soir il y avait encore Dame Lune à mon chevet, me racontant la liberté d’un ciel sans étoiles courtisanes. Elle veillait au relief des arbres dans le tain de la nuit. Elle visita un nid endormi, enfourché dans les bras nus de l’hiver. Il n’est de beauté de la nature sans pareil qui se donne aux hommes toujours prêts à la prendre à bras le corps.
L’amour passager est le plus fidèle dans la durée.
Le salut, pour échapper au malheur, faire don de son corps à la nature dans ce qu’elle a de gratuit dans sa beauté toujours renouvelée, avec cette sensation de plénitude, telle une offrande à la mer quand le soleil l’abonde en or liquide.
Alors cette tension exaltée se relâche d’un bonheur exclusif, nous pousse à croire en ces forces invisibles qui mettent à l’épreuve le sacrifice d’une expérience vécue.

L’artiste réalise son sujet dans son espace que l’auteur déborde de la page sans en avoir terminé avec la conduite de sa pensée.

Jean-Marie SAMMUT

” Codex 632, le secret de Christophe Colomb ” de José Rodriguez DOS SANTOS

 

Qui n’a pas de souvenir de l’école primaire : 1492, découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Décidément l’école nous a enseigné de nombreuses farces. J.R. Rodriguez nous entraîne cette fois sur les traces de cette légende. Il s’appuie pour ça sur de nombreux témoignages historiques toujours mêlés à une partie romancée. 

Christophe Colomb, navigateur espagnol d’origine gênoise? Que néni. A la lecture de nombreux documents on en retient finalement qu’il est un juif portugais né à Cuba au sud du Portugal. Il s’est réfugié en Espagne, notamment à Séville pour fuir les mesures de rétorsion dont il faisait l’objet au Portugal pour avoir participé à un complot visant à éliminer le roi Jean II, roi du Portugal. 

Vinrent ensuite de multiples manœuvres politiques entre les 2 pays voisins. En fait les portugais auraient imaginés cette découverte vers l’Ouest pour détourner les Rois catholiques (Espagne) de la route des Indes. Le mérite de la découverte des Amériques en reviendrait au Vikings!

Les surprises ne s’arrêtent pas là lorsque l’on découvre que le jour du départ de la flotte de Christophe Colomb – composée de nombreux juifs – du port de Palos de la Frontera au Sud de l’Andalousie correspond au jour de l’application du décret visant à l’expulsion des juifs d’Espagne. Tout au long de ces derniers siècles de nombreux ouvrages falsifiés ont vu le jour. Nous apprenons aussi que Christophe est toujours resté mystérieux quant à ses origines, préférant laisser la rumeur faire de lui un génois d’origine. Un homonyme, tisserand de son métier a réellement existé dans cette ville. Tout le monde s’en trouvait satisfait, le peuple de Gènes pour la gloire et Christophe Colomb (de son vrai nom Salvador Gonsalves Zarco) pour cacher ses origines juives d’une part et pour échapper aux poursuites du souverain portugais.

” Furie divine ” de José Rodriguez DOS SANTOS

Furie divine Furie divine

J.R. Dos Santos est journaliste portugais. C’est l’un des plus grands auteurs européens de thrillers. Furie divine est son avant dernier à ce jour.

Si les romans de J.R. Dos Santos sont addictifs, c’est aussi grâce à leur héros récurrents, Tomas Noronha, cryptologue lisboète, aussi fleur bleue que tête brûlée. A la fois érudit et intuitif, l’universitaire sait se rendre indispensable à la CIA face à des situations de crise. Son atout ? Pas de gros muscles ni de revolver, mais une connaissance encyclopédique des langues et religions anciennes, qui lui permet de dérouler le fil de l’Histoire pour percer des secrets bien gardés, parfois même millénaires, à l’origine de scandales tout à fait contemporains.

Furie divine, nous explique beaucoup sur les fondements de la pensée islamique. Devons-nous imaginer que dès le plus jeune âge les enfants sont formatés dans cette pensée unique et totalitaire. Je trouve ces descriptions, un peu dérangeantes d’autant plus qu’elles semblent proche de la réalité. Je n’imaginais pas à quel point certains adeptes de l’Islam (Les vrais croyants (fondamentalistes) se nomment-ils) ne vivent que par procuration. Toute leur vie est dictée par les écrits de “Allah et Mahomet son prophète”. Ils passeront leur vie à apprendre par cœur le Coran (écrit au VII siècle) pour y trouver une solution à tous les problèmes du quotidien. notamment éliminer physiquement tous les non-musulmans et reprendre possession de “El Andalus”, c’est à dire la péninsule ibérique dont ils s’estiment avoir été dépossédés par les Chrétiens au 15è siècle.

Lorsqu’ils vivent en occident ces apprentis djihadistes sont à des millénaires de ce qu’ils voient autour d’eux, qui se trouve être de fait en complet décalage avec la parole du Coran. Il ne vivent que dans la perspective de mourir pour aller retrouver au plus vite le jardin d’Eden (entre autre 72 vierges) promis par les écritures.

Devons-nous nous faire du souci?